Johnny Mad Dog-Un film de Jean-Stéphane Sauvaire (2007)

Johnny Mad Dog-Jean Jacques Sauvaire

Casting impeccable, atmosphère palpable, réalisme des situations et des personnages, tout y était…

Le sujet est délicat, et peu évoqué, Johnny Mad Dog est un film sur les enfants soldats en Afrique… Après une intro d’une force titanesque, le décors est planté: nous suivons les errements d’une troupe d’enfants soldats, quelque part, là-bas. Le film a été tourné au Libéria, et compte de très beaux décors.

Guérillas fantoche, où l’on terrorise davantage les civils plus qu’autre chose, où l’on pille, ou l’on détruit, où l’on viole. Guerre de destruction, à l’idéologie floue, rebelles contre troupes gouvernementales sous le regard impassible des figurants à casque bleu, malheurs causés par le carnage aveugle de la guerre. Béret rouge africain qui conditionne les mômes à l’aide de rituels truqués, méthodisme trépidant des gamins à AK.
Johnny Mad Dog ne souffre aucunement d’une approche fantaisiste quand à son sujet, ni d’un manque de moyen, la Lumière et le cadre sontd’ailleurs excellents. Le film est remplit de beaux moments, de moments simples et lyriques, perdus dans le fracas de la mort et de la destruction.

Mais hélas, on se plait à errer avec cette troupe d’enfants-marionnettes guerriers, puis on se met à trouver le temps long. On relève la tête, on regarde le TC: 44:41. Puis on continue de trouver le temps un peu long, et ce jusqu’à la fin du film… Quelques symboles, quelques grilles de lecture viennent frôler le film, notamment le rapport entre Mad Dog et la jeune fille qui essait de sauver son père, mais le tout est encore trop timide, et passé le choc de la découverte de cet univers, l’intensité du film s’essouffle peu à peu.

C’est vraiment dommage, ce petit manque d’écriture empêche Johnny Mad Dog d’être complètement un chef d’œuvre…

A.C

A propos Lesfilmsd'alexandreCardinali

Réalisateur et monteur âgé de 34 ans, impliqué dans divers domaines du cinéma et de l'audiovisuel, mais aussi dans la critique...
Cet article, publié dans Rewind, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s